Les distances de sécurité : un petit rappel à avoir à l’esprit

Etat de la chaussée et du véhicule, sol sec ou mouillé : les éléments à prendre en compte pour le calcul des distances de sécurité sont nombreux. Il existe pourtant des règles simples permettant de rouler en sécurité et réduire le risque d’accident de la circulation.

La distance d’arrêt

La distance d’arrêt d’un véhicule comprend deux éléments que sont la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur et la distance de freinage.

Le temps de réaction est estimé à environ 1 seconde, mais dépend de nombreux facteurs pouvant considérablement l’allonger tels que la fatigue et l’attention à la route du conducteur, mais aussi la visibilité (brouillard, conduite de nuit…).

La distance de freinage est elle aussi impactée par de nombreux éléments parmi lesquels la vitesse du véhicule, l’état général du système de freinage mais aussi l’état de la chaussée.  

 

La distance de sécurité

Il peut être difficile d’évaluer la distance de sécurité et si celle-ci est bien respectée. Il existe pourtant quelques astuces : vous devez laisser au moins 2 secondes entre vous et le véhicule qui vous précède.

Une autre astuce est la règle des 6, consistant à multiplier le chiffre des dizaines de sa vitesse par 6 pour obtenir la distance à respecter avec le véhicule vous précédant :

  • Si vous roulez à 50 km/h : 5 x 6 = 30 mètres
  • Si vous roulez à 90 km/h : 9 x 6 = 54 mètres
  • Si vous roulez à 110 km/h : 11 x 6 = 66 mètres
  • Si vous roulez à 130 km/h : 13 x 6 = 78 mètres

 

Il faut toutefois garder à l’esprit que ces astuces sont calculées pour une route avec de bonnes conditions, c’est-à-dire chaussée sèche et avec de bonnes conditions de visibilité.

Photo © anyaberkut - Fotolia

                                                               

                                                               

                                                               

AMV02P_WITBEOK