Modification des modalités pratiques pour le permis B

A partir du 1er janvier 2018, les candidats au permis de conduire B devront satisfaire à une nouvelle épreuve afin d’obtenir le précieux papier rose.

Un format inchangé

A l’épreuve théorique du permis de conduire, plus connue sous le nom d’examen du Code de la route, succède l’épreuve pratique qui a pour fonction d’évaluer les aptitudes du candidat sur les points suivants :

  • Respect des dispositions du code de la route
  • Connaissance du véhicule
  • Maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule
  • Capacité à assurer la sécurité des occupants du véhicule, à percevoir et à anticiper les dangers
  • Capacité à appliquer les règles de sécurité dans les tunnels
  • Degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet
  • Capacité à conduire en respectant l’environnement et en adoptant un comportement sûr et prévenant envers les autres usagers

Outre la réalisation d’un parcours, le candidat sera également évalué d’après les exigences suivantes :

  • Vérification d’un élément technique en lien avec la sécurité routière, à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule
  • Réalisation de deux manœuvres : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière

Une nouvelle épreuve

Dans la politique d’amélioration de la sécurité routière en France, les candidats à l’obtention du permis B devront répondre à une « question portant sur les notions élémentaires de premier secours ».

D’après les premières estimations, cela pourrait sauver entre 250 et 300 vies par an. Seul un tiers de la population française est en effet formé aux réflexes d’urgence.

Photo © delphotostock - fotolia

                                                               

                                                               

                                                               

AMV02P_WITBEOK