Moto trop bruyante : attention aux contraventions !

Sous le coup d’un projet de loi, les deux-roues jugés trop bruyants pourraient bien être plus lourdement sanctionnés. 

Qu’est-ce qui va réellement changer ?


     

Mini-motos et gros bruit

Parfois croisées sur la route, malgré leur non-homologation, les mini-motos sont désormais visées par une nouvelle loi contre le bruit. Cette loi ne se limite toutefois pas aux mini-motos et aux moto-cross, car c’est bien l’ensemble des deux-roues qui se trouve ainsi concernés.

Possibilité d’immobilisation et de confiscation

La possibilité pour les forces de l’ordre de sanctionner un deux-roues trop bruyant existait déjà, visant particulièrement l’utilisation d’un échappement non homologué ou modifié. Ce qui change profondément la donne est la possibilité d’immobilisation ou de confiscation du véhicule.

Une sanction renforcée

C’est désormais une contravention de 5ème classe (soit 1 500 euros) qui viendra sanctionner une moto jugée trop bruyante...

Ma moto est-elle trop bruyante ? 

Tout motard va devoir se poser cette question (sauf évidemment ceux qui sont passés à l’électrique). Difficile toutefois de répondre de manière catégorique, puisque le bruit s’apprécie à l’oreille de l’agent. Modifier son pot d’échappement pourrait donc devenir une source potentielle de sanctions plus fréquentes. Rappelons que l’homologation n’est pas gage de légalité : des pots d’échappement actuellement homologués pourraient bien se voir retirer cette autorisation. Aujourd’hui n’est pas demain, et mieux vaut anticiper pour ne pas connaître de mauvaise surprise.

Moralité : gardez bien vos échappements d’origine si vous les avez changés pour des modèles adaptables, ils pourraient vous servir !



Crédit: Kobackpacko - Fotolia

 

AMV01P_WITBEOK