Téléphone au volant, on dit non !

L’utilisation du téléphone portable en conduisant est responsable de près d’un accident corporel sur dix.

C’est ce chiffre alarmant qui a poussé la sécurité routière à lancer une nouvelle campagne pour alerter sur les conséquences de ce comportement à risque.

Des comportements dangereux

Le taux d’utilisation du téléphone portable au volant varie selon les conditions de circulation. C’est ainsi que 7 % des automobilistes l’utilisent en roulant, un chiffre qui ne fait que grimper pour atteindre 9 % lorsque la circulation est dense et 13 % lorsque le véhicule est à l’arrêt.

Ces comportements montrent l’existence d’une fausse idée largement véhiculée, celle que la situation serait moins dangereuse dès lors que le véhicule est à l’arrêt. Il faut pourtant rappeler que la conduite d’un véhicule impose une attention et une concentration de tous les instants sur la route et sur les autres véhicules.

 

Les sanctions prévues par la loi

Un conducteur utilisant son téléphone lors de la conduite de son véhicule s’expose à une amende d’un forfait de 135 euros ainsi qu’à un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Rappelons que chaque année, près d’un million de points sont retirés aux conducteurs français pour usage du téléphone au volant.

 

Photo © bilderstoeckchen - fotolia

                                                               

                                                               

                                                               

                                                               

                                                               

AMV02P_WITBEOK