Motard, surmontez le froid cet hiver

Comment traverser l’hiver sans avoir froid, lorsque l’on est motard ? Comment se protéger les mains, les pieds, le corps pour éviter d’arriver glacé à destination ? Tous nos conseils... 

Température réelle et froid ressenti

Lorsque l’on aime la moto et que l’on est un « vrai » motard, pas question de raccrocher le casque dès les premiers frimas. Et si le froid et l’humidité sont de véritables ennemis, il y a des moyens de les combattre.

Heureusement car à moto, on a encore plus froid qu’à pied. Cette différence a une explication toute simple : le « froid ressenti » est corrélé à la vitesse. Autrement dit, la perception est plus intense lorsque l’on se déplace plus vite. Et cette différence se calcule même ! Ainsi lorsqu’il fait 0°C, la température ressentie peut baisser jusqu’à - 10°C si vous roulez à 90 km/h. Et jusqu’à - 15°C à 130 km/h. Enfin si le thermomètre baisse à - 10°C, le motard roulant à 130 km/h ressent une température d'environ - 25°C : un froid intense qui engourdit déjà les mains.

 

On cache tout, et on isole

Le premier secret pour résister aux températures extrêmes est de n’offrir aucun « point d’entrée » au froid. Alors portez une veste, un pantalon et des bottes de moto, mais aussi une cagoule, un tour de cou, des gants, et s’il le faut superposez deux paires de chaussettes. Car si vous avez froid aux pieds (ou aux mains, ou à la tête…), vous aurez froid, tout simplement. Et l’inconfort sera rapide.

Le second secret : concevez votre tenue comme l’isolation d’une maison, c’est-à-dire en essayant de maintenir une couche d’air entre vous et l’extérieur. L’air est le meilleur des isolants. Alors enfilez un vêtement fin et respirant, et ajoutez une veste de moto (avec une doublure amovible) étanche pour s’adapter à tous les temps.

De même pour les mains enfilez des sous-gants fins et ajoutez des gants Gore-Tex, mettez des leggings techniques sous le pantalon moto, des chaussettes montantes sous les bottes…

 

On utilise des dispositifs chauffants

Si l’hiver est très rigoureux, et que vous roulez beaucoup, il peut être justifié d’investir dans des équipements générant une douce chaleur, comme les gants chauffants ou les semelles chauffantes à glisser dans les bottes.

Les gants chauffants se répartissent en deux catégories : certains sont autonomes, et doivent être rechargés après quelques heures, et les autres sont branchés sur la batterie de la moto. Chacun a ses avantages, à vous de choisir entre la liberté de mouvement, ou la chaleur illimitée imposant un fil qui vous relie à la moto.

Il existe toutefois une autre option : la chaleur peut être produite par des poignées chauffantes, installées sur la moto. A utiliser bien sûr avec des gants moins épais pour laisser la chaleur se diffuser, mais aussi avec des pare-mains pour éviter que leur effet ne soit annulé par le vent.

Dans tous les cas se protéger du vent est en effet indispensable, et des manchons ou un tablier, s’ils sont peu discrets, se montrent très efficaces. Les installer pour l’hiver est aussi un bon choix.

 

 

Les fausses bonnes idées

Contrairement aux idées reçues, l'alcool ne réchauffe pas. Il provoque une vasodilatation qui « déplace » la chaleur interne vers la surface du corps, et qui en fin de compte entraîne un refroidissement de l’organisme. Alors même si vous n’êtes que passager, évitez le petit verre d’alcool pour vous réchauffer. Une boisson chaude en revanche est efficace, d’autant plus que le froid déshydrate !

Enfin, le corps a besoin de plus de calories pour lutter contre le froid : adaptez votre alimentation… sans abuser, car un repas trop copieux peut vous rendre somnolent.

 Photo © Fotolia


AMV-DOT03-P