Un enfant sur votre moto : à partir de quel âge ?

Un enfant sur votre moto : à partir de quel âge ?

Le Code de la Route ne fixe aucun âge minimal, pour le transport d’un enfant sur une moto. Certains équipements spécifiques sont même précisés pour les moins de 5 ans. Mais un comportement autorisé est-il pour autant recommandable ?

Le Code de la Route, trop vague

Curieusement, le Code de la Route ne fixe pas d’âge minimal, au-dessous duquel il est interdit de transporter un enfant sur une moto. Pourtant la Sécurité Routière déconseille (sans avoir le pouvoir d’interdire) d’emmener un enfant de moins de 8 ans sur votre 2 roues motorisé.

Mais s’il n’y a légalement pas de limite, il y a des équipements obligatoires :

  • Dans tous les cas, le passager d’une moto doit, quel que soit son âge, être sur un véhicule disposant de deux sièges ou d’une selle double, et l’assise destinée au passager doit être munie soit d’une courroie d’attache, soit d’au moins une poignée et de deux repose-pieds.
  • En dessous de 5 ans, et au-delà tant que l’enfant n’atteint pas les repose-pieds, le siège spécial est indispensable : un siège fixé à la selle, et sur lequel l’enfant est attaché (à la manière du siège auto).
  • Enfin, le passager doit bien sûr porter un casque homologué, adapté à sa taille et correctement attaché.

Les fabricants, prévoyants

Si le Code de la Route ne l’interdit pas, les médecins estiment généralement qu’emmener un enfant sur sa moto est déconseillé, voire dangereux, avant ses 7 ans. Mais la notion d’âge est moins importante que la taille. Par exemple, si ses jambes pendent, elles pourraient se coincer entre la roue et la partie fixe. La taille de l’enfant doit donc être adaptée à l’usage de repose-pieds.

Il faut aussi faire preuve de bon sens. Les petits bras auront du mal à s’accrocher à la taille du conducteur : mettez une ceinture, ou mieux une ceinture spéciale munie de poignées, pour permettre au petit passager de se tenir. Et sans être dédié à la sécurité, un top-case fixé derrière l’enfant lui évitera de basculer en arrière, complétant astucieusement les équipements.

Enfin, il existe des ceintures pour attacher l’enfant à la moto – ne le fixez jamais à vous bien sûr, il ne doit pas devenir votre « air bag » en cas de chute ! Mais elles ne font pas l’unanimité. : certains motards estiment en effet qu’en cas de choc, l’éjection est préférable.

Le choix des parents

Les trajets en moto sont fatigants. Et si vous êtes motard et parent, vous savez que quoiqu’en dise le Code de la Route, votre petit mo(u)tard risque de s’endormir, ou tout au moins de baisser sa vigilance, si le trajet se prolonge. Alors en dessous de 10/12 ans, réservez la moto aux déplacements courts et occasionnels.

Ou alors, équipez-vous d’un side-car. Le choix de nombreux parents : c’est l’option la plus sûre et la plus confortable pour l’enfant, qui profitera mieux du trajet mais pourra aussi s’assoupir sans risque.

< Article précédent :
> Article suivant :