AMV se range du côté des femmes

« Plus de sexe en assurance » a décrété l’Europe. L'arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne, rendu le 2 mars 2011, en vertu du principe d'équité, interdit toute distinction tarifaire basée sur le sexe. Cet arrêt signant la parité homme/femme prendra effet le 21 décembre 2012. Jusqu'à aujourd'hui, la majorité des assureurs appliquaient une segmentation par sexe. En effet, les femmes bénéficient en général de tarifs d’assurance moins élevés que les hommes car elles ont, en deux roues par exemple, 2 fois moins de sinistres graves qu’eux. "Même si les femmes sont plus souvent impliquées dans des petits accrochages, elles demeurent des conductrices plus prudentes que les hommes et sont plus rarement à l'origine de gros accidents corporels. Elles roulent moins vite, que ce soit en voiture comme en 2 roues. Sous prétexte de parité, on occulterait les statistiques qui prouvent que les sinistres provoqués par les hommes coûtent plus cher pour les assureurs. Il nous semble logique de faire payer aux femmes le juste prix correspondant à leur niveau de risques. " explique Franck Allard, PDG d'AMV. Cette nouvelle réglementation est inéluctable, les assureurs n'ont d'autre choix que de s’y soumettre. AMV prend toutefois position et réagit face à cette décision qui lui semble injustifiée. 

Lire la suite

AMV-DOT02-P