Comment bien s’installer au volant d’une voiture pour maximiser confort et sécurité.

Checklist : 4 étapes pour bien s’installer au volant

14 janvier 2021 Conseils pratiques

C’est la première chose qu’un examinateur évaluera lors de l’examen de passage du permis de conduire et c’est un rituel quotidien qui se doit d’être bien rodé pour tout jeune conducteur. L’installation au poste de conduite est codifiée et importante. On en rappelle les grandes étapes.

Privilégier une bonne visibilité

Même pour un trajet court, il est indispensable de bien s’installer. Favorisant ainsi une bonne visibilité. La vue doit être dégagée devant lui, attention également à limiter les angles morts en réglant les rétroviseurs. 

Le réglage du siège

Les pédales doivent être à bonne distance pour pouvoir embrayer sans difficulté, la tenue du volant doit être naturelle, et le levier de vitesse à portée de main. Et bien sûr, il faut ensuite optimiser le confort de la position de conduite pour la rendre agréable et limiter la fatigue lors des trajets longs.

Pour cela, il faut systématiquement ajuster son siège, surtout si le véhicule est partagé par plusieurs conducteurs

Ce dernier est réglable à trois niveaux : la hauteur, l’avancement, et l’inclinaison du dossier. La hauteur du siège doit conférer au conducteur une bonne visibilité. La position du siège doit permettre d’atteindre facilement les pédales. Enfin, le dossier doit être assez droit, mais pas perpendiculaire au siège.

Le volant

Sous le volant, sur le bloc auquel il est rattaché, se trouve une manette qui permet d’en ajuster la hauteur. Le volant doit être positionné de manière à favoriser le confort du conducteur. Il faut s’assurer que le volant ne gêne pas les mouvements des jambes et n’obstrue pas la visibilité avant. Certains véhicules permettent aussi de régler la profondeur du volant.

Les rétroviseurs

C’est le dernier réglage, et pas des moindres. L’examinateur surveillera particulièrement cette étape. Pour que l’ajustement soit optimal, il faut d’abord s’installer. Le rétroviseur intérieur doit montrer la totalité de la lunette arrière. Les rétroviseurs extérieurs, eux, doivent permettre de voir la route (le sol proche de la voiture, mais avec une visibilité lointaine), et le flanc de la voiture (en général, on cherchera à avoir une vue sur la poignée de la porte arrière). 

Si en cours de route, un réglage se révèle imparfait, il ne faut pas hésiter à s’arrêter un instant pour le modifier.

Articles associés