Les différents radars qui surveillent les conducteurs – AMV Le Blog

La grande famille des radars routiers

10 avril 2019 La vie à deux-roues

Radar fixe ou mobile, de feu tricolore ou de stop… Vous ne connaissez sûrement pas tous les membres de la grande famille des radars, qui traquent les écarts ou entorses au Code de la Route.

Les radars fixes ou mobiles

La première fonction des radars routiers a été de détecter les excès de vitesse. Il y a bien sûr le radar fixe, implanté au bord de la route dans une borne généralement très visible. Placés dans les endroits particulièrement accidentogènes, ou dans les grandes lignes droites où de nombreux conducteurs ont tendance à accélérer, ils peuvent « flasher » les conducteurs dans un seul sens ou dans les deux… Les contrevenants reçoivent alors quelques jours plus tard une amende.

Même principe pour le radar mobile, que les forces de l’ordre « pointent » vers les automobilistes, depuis le bord de la chaussée ou un pont qui l’enjambe. Cette fois, les contrevenant sont interceptés un peu plus loin par une autre équipe.


Les autres radars qui traquent les excès de vitesse

Mais la liste des radars « de vitesse » n’est pas encore complète. Il faut ajouter le radar embarqué, placé dans un véhicule de police inséré dans la circulation – et désormais, parfois, dans des voitures de sociétés privées ; la privatisation des radars est en route.

Les radars discriminants, eux, sont capables de différencier voitures et poids lourds et la voie de circulation, pour une verbalisation sur mesure.

Les radars tronçons, eux, ne mesurent pas une vitesse instantanée, mais la vitesse moyenne entre deux points : ils fonctionnent « par paire », et la plaque d’immatriculation du véhicule est identifiée en deux points de la chaussée. Si vous avez parcouru la distance trop rapidement, vous êtes flashé, et verbalisé.


Les radars qui relèvent d’autres infractions

Les radars ne sont cependant pas uniquement les spécialistes des excès de vitesse. Il en existe d’autres :

Les radars de feu rouge flashent tout véhicule qui franchit un feu tricolore passé au rouge. Au vert, ils mesurent votre vitesse ! A noter : des radars de stop, fonctionnant sur un mode proche, sont en test : ils identifient les véhicules qui ne marquent pas l’arrêt assez longtemps au stop.

Les radars de passage à niveau fonctionnent comme les radars de feu rouge, mais se déclenchent lorsque vous traversez les voies ferrées alors que le feu rouge clignotant est allumé.

Les radars pédagogiques se contentent d’indiquer à l’automobiliste sa vitesse pour sensibiliser aux excès. Ces radars, passé une certaine vitesse, indiquent uniquement que vous roulez « trop vite » : une précaution prise pour éviter que des conducteurs ne tentent de franchir le radar toujours plus vite !


Le redoutable radar multifonction arrive !

Aujourd’hui, tous ces équipements sont détrônés par le « radar tourelle », un appareil qui repère excès de vitesse, franchissement de stop ou feu rouge, franchissement de ligne blanche, non-respect d’une voie réservée… Mais aussi téléphone au volant, ceinture non bouclée, ou absence de certificat d’assurance, grâce à une caméra. Cette année, 400 radars de ce type seront installés.

 

Articles associés