Passer au covoiturage, c’est agir concrètement pour l’environnement, mais aussi faire de réelles économies, et parfois même toucher des subventions

Les bonnes raisons de passer au covoiturage

26 septembre 2019 Actus AMV

Trop de voitures roulent encore avec un seul conducteur à bord. Or, il peut être plus intéressant de partager le trajet entre vacanciers, collègues de travail,…  et de prendre une voiture pour 4 ou 5 personnes ! Passons en revue les nombreux atouts du covoiturage.

Réduire ses frais de déplacement

Chaque jour, de nombreuses voitures circulent et encombrent les routes, créant d’importants bouchons. Et si vous observez ces voitures, vous remarquerez que la plupart sont occupées par une seule personne : le conducteur. 

Face à ce constat, est née une tendance qui n’a cessé de se développer : le covoiturage. Son objectif : organiser et encourager le partage d’un trajet entre plusieurs personnes. Et la pratique a progressé rapidement, porté par le précurseur Blablacar. De grandes entreprises ont également créé leurs propres plateformes web pour aider leurs collaborateurs qui partagent une destination et un horaire, à utiliser le covoiturage. 

La première motivation du covoiturage est économique : s’organiser à 3 ou 4 pour venir travailler, chacun utilisant tour à tour sa voiture pour emmener les autres, permet de réduire le nombre de trajets véhicule-travail. Sa voiture est donc utilisée un jour sur 3 ou 4, au lieu de tous les jours. 

Réduire son impact environnemental

Le bénéfice secondaire du covoiturage est bien sûr écologique. Moins de consommation de carburant, c’est moins d’émissions de gaz à effet de serre. Moins de véhicules qui circulent, c’est moins de déchets et résidus (de gomme des pneus, de particules dégagées par les plaquettes de frein, d’huile) dispersés sur les chaussées. D’ailleurs, lors des « pics de pollution » à l’ozone ou aux particules fines, les restrictions de circulation sont parfois mises en place dans certaines villes (la « circulation différenciée »). Mais lors de ces restrictions, les véhicules transportant au moins 3 passagers sont autorisés à rouler !

Transformer les trajets en moment de convivialité

Et si l’on transformait les trajets, quotidiens ou exceptionnels, en moment de partage et d’échange ? C’est aussi ça, le covoiturage ! Vous découvrez un inconnu – en toute sécurité puisqu’il est identifié et noté sur la plateforme de covoiturage par les autres usagers – ou plusieurs, qui partage(nt) le trajet avec vous. L’occasion de belles rencontres, de discussions agréables, de partages d’expériences… Certains désormais proposent systématiquement des places dans leur voiture lorsqu’ils ont un trajet à faire, pour le plaisir de la rencontre plus encore que pour les économies réalisées !

Bénéficier qui plus est  d’une prime

En région Parisienne, le covoiturage apporte une vraie solution à la pollution et aux difficultés de circulation. Une solution d’ailleurs encouragée par Île-de-France Mobilités, qui offre des avantages aux conducteurs comme aux voyageurs pratiquant la « mobilité partagée » pour leurs trajets domicile-travail.

Ces avantages ont évolué en 2019, et désormais :

– les passagers, s’ils sont abonnés Navigo annuel, se voient offrir 2 trajets par jour ;
– les conducteurs touchent une indemnité par trajet (entre 1,5 et 3 euros par passager en fonction de la distance parcourue) en plus de la participation payée par l(e) passager(s) ;
– les conducteurs covoiturant chaque jour sur le trajet domicile-travail peuvent toucher jusqu’à 150€ par mois (2 trajets par jour par conducteur maximum)
– lors des « pics de pollution » et des « perturbations majeures dans les transports », le covoiturage est pris en charge pour encourager les passagers à y recourir, via à une subvention de 4€ par trajet.

Ce dispositif a réellement boosté le covoiturage. Ainsi, le nombre de trajets de covoiturage est passé de 10 000 par mois en 2017, à 35 000 par mois en 2018.

Articles associés