Jeune conducteur heureux propriétaire d’un permis de conduire et d’une nouvelle voiture, il est temps de souscrire une assurance auto.

Souscrire à une première assurance auto

1 décembre 2020 Question d'assurance

L’entrée dans l’âge adulte s’accompagne de nombreux avantages, mais aussi de quelques responsabilités. C’est le cas par exemple de l’obtention du permis de conduire et de l’acquisition d’une voiture. Il faut alors souscrire assurance automobile, pour pouvoir profiter des joies de la conduite. Mais comment choisir une assurance auto ?

Jeune conducteur, nouvel assuré

Le code de la route le stipule clairement dans l’article L324-1 : « toute personne dont la responsabilité civile peut être engagée en raison des dommages subis par des tiers, résultant d’atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité ». 

La responsabilité civile Parmi les différentes formules et options d’assurance auto, seule est obligatoire la responsabilité civile, engagée quand des dommages matériels et corporels sont causés à autrui, y compris les passagers. Avant de prendre la route, il est donc indispensable de faire les démarches nécessaires et de laisser dans la voiture les certificats d’assurances et la vignette associée sur le pare-brise.

Une assurance adaptée à la voiture

Chez AMV, la formule de base comprend évidemment la responsabilité civile, mais aussi une assistance juridique promettant d’aider l’assuré à faire valoir ses droits en cas de dommages subis. La seconde formule ajoute une protection contre les vols, incendies et bris de glace, et la troisième formule propose une assurance tous risques. Mais si la voiture assurée est un vieux modèle d’occasion qui vaut à peine quelques centaines d’euros, il sera souvent plus intéressant de se contenter de la première formule, dans la mesure où le dédommagement ne dépassera jamais la valeur de la voiture et que la différence de tarif entre la première et dernière formule passe environ du simple au double.

Les options supplémentaires

En plus des trois formules proposées, trois options facultatives sont proposées :

– La protection individuelle conducteur, assure un dédommagement, en cas de décès ou déficit fonctionnel permanent – suite à un accident.

– La garantie assistance, assure un dépannage à 0 kilomètre gratuit en cas de panne, de crevaison ou d’accident.

– La garantie effets, objets et accessoires, protège certains accessoires, en complément des formules 2 ou 3.

Le coût de ces options est raisonnable, n’élevant que peu le prix total du tarif de l’assurance. Si la dernière formule est particulièrement adaptée pour les jeunes conducteurs souvent en possession d’objets de valeur tel qu’un ordinateur, les deux premières formules sont fortement recommandées pour tout conducteur. Le retour sur investissement est incontestable en cas d’accident corporel grave. L’assistance dépannage est quant à elle, une garantie confortable en cas de problème, même minime.

Une conduite irréprochable

Même avec la garantie tous risques, l’assuré doit faire preuve de vigilance, et respecter le code de la route, pour la sécurité de tous. Quelle que soit la protection choisie. Une conduite irréprochable permet d’ économiser sur le coût de l’assurance : avoir une bonne conduite plusieurs années d’affilée baissera le prix de la cotisation. Chaque accident augmentera,  à l’inverse, la cotisation de l’assuré.

Articles associés