Pour les automobilistes et les motards, des changements se profilent à l’horizon 2022. Focus sur les nouveautés réglementaires qui entreront en vigueur.

Qu’est-ce qui change pour les automobilistes et les motards en 2022 ?

7 janvier 2022 Réglementation

2022, une année à forts enjeux pour les automobilistes et les motards. Entre incitations à passer à des véhicules moins polluants, augmentation du malus écologique ou fin de la gratuité du stationnement pour les deux-roues motorisés à Paris, qu’est-ce qui attend les usagers de la route pour l’année à venir ? On fait le point sur les mesures phares qui entreront en vigueur cette année.

 

Bonus écologique, prime à la conversion : les changements pour 2022

Pour faire face à la flambée des prix à la pompe, à la crise des semi-conducteurs et à l’économie toujours tendue du secteur automobile et du deux-roues, les aides incitatives mises en place par l’Etat resteront en vigueur jusqu’au 1er juillet 2022. En effet, pour accélérer la transition écologique du trafic routier, des aides ont été mises en place pour faciliter l’acquisition d’automobiles et de deux-roues moins polluants, qu’ils soient neufs ou d’occasion, thermiques, électriques ou hybrides rechargeables.

Quel est le montant de la prime à la conversion en 2022 ?

La prime à la conversion, d’une part, consiste en une prime versée à tout acquéreur d’un véhicule moins polluant en contrepartie de la mise au rebut de son précédent véhicule. Le montant de cette prime, conditionnée aux revenus de l’acquéreur, peut varier selon le véhicule concerné :

Quel est le montant du bonus écologique en 2022 ?

Le bonus écologique, d’autre part, est une aide spécifique pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables, dont le montant peut aller, selon les caractéristiques du véhicule jusqu’à 6000 euros pour une voiture et 7 000 euros pour une camionnette.

Du côté des deux-roues, des trois-roues et des quadricycles électriques, il peut aller jusqu’à 900 euros.

La réforme, qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2022, est repoussée au 1er juillet 2022. À compter de cette date, prime à la conversion et bonus écologique baisseront de 1 000 euros pour les automobiles. Ces deux aides resteront en revanche cumulables.

Malus écologique 2022 : nouvelle grille et malus au poids

Pas de répit pour le malus écologique qui s’applique aux véhicules neufs depuis le 1er janvier 2022. En effet, cette taxe s’applique à tous les véhicules dont les émissions dépassent 128 g de CO2 par kilomètre parcouru au lieu de 133 g de CO2 en 2021. Pour ce niveau de pollution, une taxation de 50 euros s’appliquera au moment de l’immatriculation du véhicule. Des modèles aussi populaires que la Clio ou la Dacia Sandero seront concernés.

Par ailleurs, un malus au poids s’applique également à tous les véhicules neufs dont le poids excède 1,8 tonne depuis le 1er janvier 2022. Son tarif est de 10 euros par kilogramme excédentaire.

Concrètement, si le véhicule neuf que vous souhaitez acquérir pèse 2 tonnes, vous devrez vous acquitter d’une taxe de 2 000 euros. Selon le ministère de la Transition Écologique, ce malus devrait concerner « 2 à 3 % des immatriculations, soit environ 60 000 véhicules ». Les véhicules électriques et hybrides rechargeables seront exonérés de cette taxe ainsi que les véhicules accessibles en fauteuil roulant. Un abattement sera mis en place pour les familles nombreuses et les familles d’accueil.

Paris rend le stationnement des deux-roues payant

Septembre 2022 sonnera le glas de la gratuité du stationnement des deux-roues motorisés dans la capitale. À compter de cette date, il faudra s’affranchir d’un tarif spécifique de 3 euros de l’heure dans les arrondissements centraux et de 2 euros de l’heure dans les arrondissements périphériques pour garer son deux-roues. Un tarif résidentiel sera proposé par la ville de Paris.

Les deux-roues à basses émissions de CO2 (électriques et hybrides rechargeables) ne seront pas concernés par la réforme mais, pour bénéficier de la gratuité du stationnement dans la rue, ils devront stationner sur les emplacements dédiés aux deux-roues motorisés, sous réserve de disposer d’un droit « véhicule basse émission » délivré en enregistrant son véhicule auprès de la direction du stationnement et des déplacements (par courrier en tant que visiteur et via internet pour les résidents). Un ticket de stationnement virtuel vous sera alors remis.

Quelles évolutions pour les automobilistes et motards en 2022 ?

Qu’il s’agisse de transition écologique ou de sécurité routière, l’Union Européenne a fixé des objectifs majeurs qui vont impacter les usagers de la route. Si le contrôle technique obligatoire des deux-roues semble avoir été repoussé à 2023, l’équipement obligatoire des véhicules neufs en boîtes noires pourrait intervenir en mai 2022, et imposer un système capable d’enregistrer les données de conduite, à l’image de ce qui existe déjà aujourd’hui dans l’aviation.

Par ailleurs, le nombre de ZFE (Zones à faibles émissions) devrait encore augmenter afin de lutter contre la pollution due aux émissions des véhicules dans les agglomérations.

Articles associés