A moto, à vélo, ou en voiture, les gestes barrière ne doivent pas être oubliés.

Covid-19 : Faut-il adapter ses habitudes de conduite ?

10 décembre 2020 Conseils pratiques

Le Covid-19 est particulièrement virulent parce qu’il se transmet à la fois par l’air expiré, les postillons (gouttelettes), les contacts directs et indirects (via des objets). Les gestes barrières mis en vigueur depuis bientôt un an sont essentiels pour endiguer la propagation du virus, et ce, même sur la route.

Des rituels d’hygiène à adopter

Le lavage des mains est à effectuer tout au long de la journée, entre chaque nouvelle activité. Il en est de même pour l’utilisation de son véhicule personnel. Il est préférable d’envisager la désinfection des mains avant et après le trajet. Et puisqu’il est aussi recommandé de nettoyer régulièrement les objets du quotidien comme le téléphone portable, il est recommandé de faire de même avec son véhicule, surtout s’il est partagé avec d’autres personnes. Régulièrement (si possible quotidiennement), il faut désinfecter les poignées des portières, volant, levier de vitesse, guidon et autres manettes et boutons. Pour les motards, il vaut mieux se laver les mains avant et après avoir enfilé les gants de protection. Le port du masque n’est pas obligatoire, ni en voiture (sauf en cas de présence de passagers) ni sous le casque de moto, mais il doit être remis dès la sortie du véhicule.

Des interactions prudentes avec l’extérieur 

En voiture on peut se sentir relativement protégé vis-à-vis de la propagation du virus. Mais certaines interactions, aussi courtes soient-elles, peuvent représenter un risque. C’est le cas par exemple de l’utilisation de bornes, aux péages et aux entrées de parking. Dans la mesure du possible, il faut se désinfecter les mains avant et après l’utilisation d’appareils collectifs du genre (idem  pour les stations essence). Aussi, pour les passages aux drives, devenus encore plus fréquents pendant le confinement, il faut absolument remettre le masque avant de baisser la vitre en cas d’échange verbal avec un vendeur ou livreur. Pour les motards, cyclistes et conducteurs d’EDP, les distances de sécurité doivent toujours être bien observées. D’autant que les cyclistes circulent sans masque ni casque intégral.

Attention aux habitudes coriaces

Toutes nos habitudes se sont vues chamboulées par ce contexte inédit. Nos interactions sociales et loisirs particulièrement. Dans les déplacements quotidiens, pour ceux qui ne peuvent exercer leur activité à domicile, certaines utilisations sont à mettre en suspend le temps qu’il faudra. C’est le cas par exemple du covoiturage. Toujours autorisé dans certains cas (pour emmener un collègue qui habite sur le trajet du lieu de travail notamment), il faut absolument respecter les gestes barrières. Les passagers devront être espacés (aucun passager à l’avant, sauf s’il s’agit d’un membre du même foyer), et porter un masque toute la durée du trajet. 

Articles associés