Dès 14 ans, un enfant peut conduire un scooter : il suffit de passer le permis AM (ex BSR). En tant que parent, c’est à vous de veiller à ce qu’il soit bien assuré

Assurez votre enfant mineur et son premier scooter

8 novembre 2018 La vie à deux-roues

A 14 ans, votre enfant vous réclame un scooter, plus pratique pour aller au collège. Surmontez votre appréhension, sensibilisez sérieusement à la sécurité et à la responsabilité. Et veillez à lui souscrire une bonne assurance.

Enfant mineur et responsabilité légale

A 14 ans, votre enfant mineur peut conduire un scooter, c’est la loi. Mais la loi précise aussi que « l’engin » doit être assuré au nom d’un représentant légal majeur de l’enfant : père, mère, tuteur. En clair, vous conservez la responsabilité légale de votre enfant et vous devez l’assurer.

Mais assurez-vous tout d’abord que toutes les conditions sont remplies. Vérifiez :

Une fois votre enfant sérieusement « brieffé », vous pouvez lui acheter le scooter (c’est encore mieux s’il participe à l’achat avec ses économies !) et l’assurer.

Une solide assurance

La seule assurance obligatoire est l’assurance responsabilité civile, qui couvre les dommages physiques ou matériels causés aux tiers. Mais n’hésitez pas à aller au-delà des obligations légales, pour mieux protéger votre enfant, en souscrivant :

N’hésitez pas à choisir des garanties complètes et solides, qui vous offriront une plus grande tranquillité d’esprit !

Votre enfant responsable, vous aussi

Votre enfant mineur doit respecter la réglementation et le Code de la Route. Faute de quoi – s’il ne porte pas son casque, « débride » son scooter, ne respecte pas le Code de la Route, etc. – les conséquences seront multiples :

Autoriser votre enfant mineur à conduire un scooter, c’est donc une responsabilité partagée. A votre enfant d’être digne de votre confiance.

Articles associés