Comment assurer son jet-ski - AMV Le Blog

Comment assurer son jet-ski ?

17 juin 2019 Vos questions / Nos réponses

Synonyme de liberté, de vacances et de loisirs, le jet-ski fait rêver. Mais attention, pour chevaucher cet engin, vous devez avoir un permis spécifique, et être assuré !

Les différents permis

Le jet ski compte de plus en plus d’amateurs. Mais attention, sa conduite n’est pas si intuitive ! Alors, pour le manœuvrer, dès que sa puissance dépasse 6 chevaux, un permis spécifique est nécessaire. 

Il existe deux types de jet ski : les jet skis à selle et les jet skis à bras. Les deux sont des engins motorisés, qui nécessitent de suivre une formation et de passer un permis. À noter qu’il existe plusieurs permis : 

– le permis côtier permet de naviguer en mer et de vous éloigner jusqu’à deux miles de la côte avec un jet ski à selle, et un mile avec un jet ski à bras.
– le permis fluvial permet de naviguer dans les eaux intérieures (lac, canal…).

Pour passer l’un de ces permis vous devez être âgé au minimum de 16 ans. Cela exige une petite formation, qui coûte environ 350 euros pour le permis côtier, et 300 euros pour le permis fluvial (pour les frais d’inscription, la formation et la présentation à l’examen). 

Rappelons que le jet ski peut être piloté de jour uniquement, toujours en portant un gilet de sauvetage, et en respectant les limitations de vitesse !

Ne vous y trompez pas : les contrôles sont fréquents, et vous risquez une amende en conduisant un jet ski sans permis, à moins d’être assisté d’un professionnel reconnu par l’état.

N’oubliez pas l’assurance

Les assurances jet-ski sont assez rares (mais AMV en propose une !), et pourtant elles sont indispensables car la moindre collision peut engendrer des dommages matériels importants et coûteux.  Mieux vaut aussi l’assurer contre le vol, les jet skis étant très convoités !

La loi n’impose aucune garantie minimale. Mais il est vivement conseillé de souscrire :

– La responsabilité civile qui couvre les dommages causés par le pilote du jet ski à des tiers.
– La protection juridique qui est chez AMV incluse dès la responsabilité civile sans surcoût.
– La garantie « frais de retirement », c’est-à-dire de récupération en cas de naufrage (des frais qui peuvent être considérables),
– La garantie couvrant les frais de sauvetage et de recherche, qui seront effectués par les secours si vous avez un accident ou disparaissez en mer,
– La garantie dommages, qui prendra en charge les dommages causés par vous à votre scooter des mers (par exemple, vous heurtez seul un quai…).
-La garantie Vol/Incendie qui couvre notamment en cas de vol ayant lieu, dans le garage ou hangar, où le jet-ski est stocké.

Articles associés