Comment adopter un comportement courtois en tant qu’usager de la route, et pourquoi est-ce si important ?

Comment et pourquoi appliquer la conduite courtoise ?

11 septembre 2020 Conseils pratiques

En apprenant à conduire, tout le monde est initié à la courtoisie au volant. Ces petits gestes de civisme sur la route qui ne relèvent pas toujours d’une obligation légale, et qui pourtant sont d’une grande importance. Certains sont des comportements évidents, d’autres sont moins spontanés. En voici quelques-uns.

Les gestes de courtoisie au volant

La liste est longue, et sans doute même sans fin. On peut toujours pousser la courtoisie un peu plus loin. Mais même sans faire du zèle, certains gestes relèvent simplement du bon sens et devraient être appliqués par tous les conducteurs :

Adopter une conduite calme et respectueuse. Certaines personnes peuvent s’emporter facilement et céder à l’énervement une fois au volant de leur voiture. Il vaut bien mieux être patient et indulgent. La route n’est pas un circuit automobile, et tous les conducteurs n’ont pas la même expérience. Stresser un conducteur déjà en situation difficile (quelqu’un qui cale au milieu d’un rond-point par exemple) ne fera qu’aggraver son état. Et la zen-attitude est aussi très positive pour la personne qui l’adopte.

Surveiller son positionnement sur la chaussée. Il ne faut pas s’arrêter dans des endroits inappropriés, et veiller à rouler bien à droite (surtout sur autoroute). Attention aussi à toujours garder ses distances avec le véhicule qui précède, aussi bien pour des raisons de sécurité que pour éviter de l’oppresser. Ces considérations s’entendent également vis-à-vis des autres usagers. Ralentir l’allure en dépassant un piéton sur le bas-côté aidera à le faire se sentir plus en sécurité. Au feu rouge, il est important de s’arrêter avant le passage piéton !

Céder le passage quand c’est possible, même en étant prioritaire (exemple, un autre conducteur attend de pouvoir s’engager depuis plusieurs minutes) et remercier d’un signe de main ou de tête les usagers courtois.

Des habitudes importantes à faire adopter par tout le monde

La courtoisie au volant est essentielle sur la route et en agglomération. Ce n’est pas pour rien qu’elle est traitée dans le code de la route et évaluée à l’examen du permis de conduire. Être courtois ne fera jamais perdre beaucoup de temps et rendra le trajet plus agréable et sûr pour tout le monde, conducteur inclus. Conduire, au-delà d’être une nécessité, est un plaisir. Il est préférable d’être patient avec les plus inexpérimentés, tout le monde est passé par là. C’est aussi la règle de vie essentielle pour assurer le bien-être de tous sur l’espace partagé qu’est la route. Même hors de la voiture, en tant que piéton ou cycliste il est primordial de continuer à appliquer au mieux ces règles de savoir-vivre. Cela va de pair avec le respect de la signalisation et des marquages au sol (traverser sur les passages piétons, rester sur les trottoirs…), et de rester attentif et cordial en traversant la route. A vélo, rouler en file relève simplement du bon sens, tout comme ne pas couper la route aux voitures et piétons. Et quel que soit le véhicule, il faut toujours signaler ses intentions aux autres pour ne pas les surprendre ou les effrayer.

Articles associés