Les causes et risques de feu de voiture, les gestes à adopter.

Comment réagir lorsque sa voiture prend feu ?

8 janvier 2021 Conseils pratiques

Les feux de voitures, hormis ceux résultant de vandalisme, sont rares. Mais ils ne sont pas impossibles et peuvent être causés par différentes défaillances ou prises de risque. Comment réagir quand sa voiture prend feu ?

Feux de véhicules : quelles sont les causes ?

Un feu de voiture ne se déclenche pas tout seul et prend plusieurs minutes avant de devenir critique. En général, on a le temps de le voir venir. S’il résulte d’une grave défaillance technique, d’un embrasement dans le bloc moteur, il sera détectable grâce à une épaisse fumée noire et une forte odeur de brûlé. Ce genre de panne grave résultera généralement d’une voiture mal entretenue.

Si des voyants d’avertissement s’allument sur le tableau de bord, il ne faut pas attendre plusieurs jours ou semaines avant d’aller voir un garagiste. Il est aussi important de surveiller les éventuelles fuites d’huile ou de carburant. Une voiture peut aussi prendre feu à la suite d’un accident, et cette fois de façon plus rapide. 

Il arrive aussi qu’un feu de voiture résulte simplement d’une négligence de la part de son propriétaire. Les incendies involontaires déclenchés par des fumeurs sont fréquents. 

Comment réagir

Au moindre signe avant-coureur de départ de feu, il faut absolument arrêter le véhicule. Dans l’idéal, il faut sortir de la circulation et trouver un endroit isolé, où le risque de déclencher un incendie est faible. Le feu peut être maîtrisé avec un extincteur si le conducteur en dispose, et qu’il est à portée de main (cet équipement doit être stocké la boîte à gants, par exemple). Des petits modèles homologués sont disponibles dans le commerce, dès une quinzaine d’euros. 

Si le feu semble incontrôlable, le conducteur doit évacuer le véhicule et en éloigner tous les passagers. Il ne faut pas essayer de récupérer les objets de valeur qu’elle contient. Le risque d’explosion d’une voiture en flammes est faible, d’ailleurs les voitures incendiées volontairement n’explosent pas automatiquement. Mais c’est une possibilité, surtout si le véhicule contient des produits inflammables. 

Les pompiers sont les premiers secours à contacter, puis l’assurance lorsque la situation est maîtrisée. Si le sinistré a l’option 2 comprise dans son contrat d’assurance, les dommages engendrés par la combustion de sa voiture sont couverts. Exception faite, s’il en est à l’origine parce qu’il fumait, ou qu’il transportait des produits dangereux et explosifs. 

Un incendie est toujours très impressionnant. Mais il ne faut pas céder à la panique. Prendre le temps d’isoler son véhicule du reste de la circulation, couper le contact avant de sortir et de s’en éloigner est primordial pour limiter les dommages collatéraux. 

Articles associés