Permis de conduire : passer le code en candidat libre, une bonne idée ?

Permis de conduire : passer le code en candidat libre, une bonne idée ?

Aujourd’hui, pour passer l’épreuve théorique du permis de conduire – c’est-à-dire le code – il n’est plus obligatoire de s’inscrire dans une auto-école, qui vous présente à une épreuve. Vous pouvez vous inscrire en candidat libre, en ligne, à la session d’examen de votre choix. C’est très simple. Et pour apprendre le code ? C’est aussi en ligne que ça se passe si vous le souhaitez !

L’ETG en candidat libre : choisissez votre session

Quel que soit le permis que vous convoitez, vous devrez commencer par passer l’Épreuve Théorique Générale (ETG), c’est-à-dire l’épreuve sur le Code de la route (même si aujourd’hui, il est vrai, vous pouvez commencer les cours de conduite avant d’avoir obtenu « le code »). Mais depuis la réforme du permis lancée en 2014, « passer le code » est bien plus simple et plus rapide qu’auparavant.

En effet, l’examen est externalisé. Il peut être passé dans plus de 1 000 centres, gérés par cinq partenaires agréés de l’État : La Poste, SGS, Bureau Veritas, Pearson Vue et Dekra, qui organisent des sessions d’examen régulièrement. Vous pouvez vous inscrire vous-même, en toute autonomie, à l’une de ces sessions : vous n’avez plus l’obligation de passer par une auto-école.

Alors quand vous vous sentez prêt(e) à passer l’examen, vous choisissez le centre d’examen qui vous convient  (le plus proche, celui organisant un examen à une date qui vous convient…) et vous vous inscrivez tout simplement en ligne. Mais alors, comment vous préparer ? À vous de choisir : avec une méthode en DVD, une appli mobile, un site web de formation en ligne…

Êtes-vous prêt pour l’autonomie ?

S’inscrire dans une auto-école pour apprendre le Code de la route a des avantages. Vous bénéficiez d’un suivi pédagogique, et un moniteur peut répondre à vos questions sur un point particulier du Code… De plus, l’auto-école vous inscrit à l’examen, lorsque vous faites toujours moins de 5 fautes à tous vos tests. Mais le prix de cet accompagnement est élevé : le « forfait Code » peut aller jusqu’à 350 voire 390 euros.

Si à l’inverse vous choisissez la candidature libre, vous ferez votre formation à la maison sur tablette, PC, ou smartphone, via une appli mobile ou un site web, voire avec un livre, aux heures et jours qui vous conviennent. Le coût de cette formation autonome est léger : des applis et/ou sites vous offrant un accès illimité à des questions similaires à celles de l’examen affichent un tarif moyen de 20 à 50 euros. La Poste vous propose même des tests gratuits sur passetoncode.fr (à vous d’apprendre le Code avec un livre ou un DVD). Ensuite, l’inscription à l’examen coûte 30 euros (à payer à chaque passage si vous ratez l’examen).

Mais en contrepartie, il faut pouvoir rester motivé(e) pour mener seul sa préparation, et s’inscrire seul à l’examen.

Le résultat connu sous 48h

Lorsque vous décidez de vous inscrire à une session de l’ETG, vous devez d’abord vous procurer un numéro de dossier de permis ou NEPH (voir encadré).

Ensuite, allez sur le site du prestataire que vous avez choisi : La Poste, Bureau Veritas (Code’nGo), SGS (Objectifcode), Pearson Vue (Pointcode) ou Dekra (Le Code by Dekra).

Sélectionnez votre centre d’examen, votre jour de passage selon le planning des sessions, et réglez 30 euros (via un paiement en ligne sécurisé).

Ensuite, le jour de l’épreuve présentez-vous au centre d’examen 20 minutes avant l’heure de l’épreuve, muni d’une pièce d’identité et de la convocation qui vous a été transmise par mail.

L’examen dure une trentaine de minutes, et vous recevez le résultat, selon votre choix, par courrier postal ou par email. Le courrier électronique est bien sûr plus rapide : vous aurez le verdict au plus tard sous 48h, mais bien souvent le jour même !


Le NEPH : un même numéro pour le code et la conduite

Le Numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé est un numéro indispensable pour passer le code, puis l’épreuve pratique du permis de conduire.

Pour l’obtenir, rendez-vous sur le site de l’agence nationale des titres sécurités (ANTS).

Vous devrez transmettre différents documents sous format numérique (c’est-à-dire un scan ou une photo) : un justificatif d’identité, un justificatif de domicile, une photo numérique d’identité et,

  • Si vous êtes français et âgé de moins de 25 ans : le certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou l’attestation provisoire en instance de convocation à la JDC ou l’attestation individuelle d’exemption ,
  • Si vous êtes étranger, un justificatif de régularité du séjour ou (si vous êtes dispensé de détenir un titre de séjour) une preuve de votre présence en France depuis au moins 6 mois telle que feuille de paie, quittance de loyer…

 

< Article précédent :
> Article suivant :