Découvrez l’autopartage – AMV Le Blog

Pourquoi pas l’autopartage ?

20 décembre 2018 La vie à quatre-roues

Une voiture coûte cher et pollue. Elle est parfois totalement indispensable, mais pas toujours « à plein temps ». Alors la solution est peut-être de partager la possession de plusieurs voitures, avec l’autopartage ?

Plusieurs voitures, à plusieurs…

Au départ l’autopartage est né entre particuliers. Imaginez un petit hameau isolé, où la voiture est indispensable pour aller faire la moindre course. Mais en même temps, les transports en commun et les transports scolaires sont plutôt efficaces. Alors la voiture est indispensable, mais pas quotidiennement. Alors plutôt que d’acheter chacun une voiture, les différents foyers du hameau décident d’acheter en commun plusieurs voitures. Par exemple un utilitaire assez gros pour faire des travaux, une grosse familiale et deux petites voitures, soit 4 véhicules pour 8 familles. Tous les frais fixes sont mis en commun (achat, assurance, entretien…), et chacun paie une participation en fonction de ses usages, pour payer le carburant et l’usure du véhicule. Ensuite, chacun peut « réserver » une petite voiture pour une demi-journée, la familiale pour une semaine de vacances, l’utilitaire pour aller faire des « grosses courses ».
Un fonctionnement idéal sur le papier, difficile à mettre en place entre particulier, à moins de s’entendre parfaitement bien, d’avoir des besoins à peu près équivalents mais pas en même temps…

L’autopartage en boucle : un point fixe et une réservation

L’autopartage en boucle n’est plus l’initiative de plusieurs foyers, mais un service proposé par une entreprise, à des abonnés. Cette fois, des véhicules disponibles sont liés à une station d’autopartage fixe ou un parking : chaque abonné prend la voiture (après réservation) et la rapporte dans ce point fixe. Ainsi plus la peine d’acheter une voiture, mais le coût reste inférieur à celui de locations ponctuelles. Bien sûr il faut prendre soin de réserver à l’avance un type de véhicule, pour une durée précise. De plus, il faut régler un abonnement, même si l’on n’utilise pas de véhicule. Mais en contrepartie, pour une dépense bien inférieure à la possession d’un véhicule personnel, vous accédez selon vos besoins à une voiture toujours parfaitement entretenue…

L’autopartage en libre-service : quand vous voulez

Enfin, l’autopartage en libre-service offre, comme son nom l’indique, une totale liberté : les abonnés peuvent accéder sans aucune réservation à un véhicule, qu’ils récupèrent dans des endroits spécifiques. C’est le service souvent déployé en ville, pour des petites voitures électriques en libre-service par exemple, localisables via un site internet ou une appli mobile. Un système viable dans les villes d’une certaine taille, avec de nombreux abonnés et de nombreux véhicules…

L’autopartage, une solution d’avenir

Le modèle de l’autopartage correspond aux nouvelles attentes de la société : il est proche de l’économie collaborative, il privilégie l’usage à la possession (on paie pour accéder à la mobilité, pas pour acheter une voiture), il permet de réaliser des économies, est bon pour l’environnement… Il devrait donc être plus souvent proposé, en particulier aux jeunes urbains. Et vous, seriez-vous prêt à vous abonner à un service de mobilité ?

Articles associés