Le scooter électrique connait un succès croissant – AMV Le Blog

Pourquoi pas un scooter électrique ?

8 mai 2019 La vie à deux-roues

Le vélo à assistance électrique et la voiture électrique semblent faire parler d’eux bien plus que le scooter électrique. Et pourtant, le scooter électrique existe depuis des années, et compte de nombreux adeptes.

 

Le scooter électrique, un succès croissant

La maniabilité du scooter, sans le bruit du moteur : le scooter électrique représente aujourd’hui un bon compromis pour se déplacer en ville, et en douceur.

Aujourd’hui, les scooteurs 100 % électrique sont en majorité des modèles équivalents à un 50 cc thermique. Il existe également des modèles plus puissants mais veillez à ce qu’ils soient proposés avec au moins deux batteries : bien souvent des accumulateurs supplémentaires peuvent être stockés sous la selle, pour accroître l’autonomie du scooter…

Depuis 2017, les ventes de scooters électriques ont bondi. Toutefois, elles concernent encore essentiellement les flottes d’entreprise et les services de partage.

 

De nombreuses qualités

Vous êtes tenté par un scooter électrique ? Voici tout ce que vous devez savoir…

Silencieux mais ne présentant surtout aucune vibration, ils offrent des accélérations plus franches que les scooters dotés de moteurs thermiques. Toutefois, leur vitesse de pointe est inférieure (pour les équivalents 125 cm3).

Côté pratique attention, le volume du coffre est diminué par les batteries.

Ils affichent une autonomie d’environ 100 km grâce à des batteries lithium-ion et se rechargent en moins de 4 heures, sur une prise domestique.

Ils sont classés, comme les scooters thermiques, en différentes catégories. Ils existent ainsi en équivalent 50 cm3 et 125 cm3. Pour les conduire, vous êtes donc soumis aux mêmes obligations :
Les 50 cm3 (jusqu’à 4000 watts de puissance) peuvent être conduits à partir de 14 ans, avec BSR (Brevet de Sécurité Routière) ou le nouveau permis AM à compter du 1er mars 2019.
Pour les 125 cm3 (au-dessus de 4000 watts), le permis moto est nécessaire, ou le permis auto (B) de plus de 2 ans accompagné d’une formation de 7 heures.

A l’achat, ils sont plus onéreux que les scooters thermiques. Mais la recharge de la batterie coûte généralement moins d’un euro ! Ils sont aussi économiques à l’entretien (pas de bougies, de courroie, d’huile…).

Dans certaines agglomérations, des emplacements gratuits de stationnement sont prévus pour les deux roues électriques.

 

Un bonus à l’achat

Enfin, si le prix est supérieur à celui d’un modèle thermique, vous aurez droit à un bonus écologique. Cette aide versée pour l’achat d’un scooter électrique atteindra, jusqu’à 27 % de son prix d’achat, plafonnée à 900 euros (pour en savoir plus). A cette aide nationale, peut, dans certaines régions, s’ajouter une aide locale, régionale… Renseignez-vous !

 

Articles associés