Que faire en cas de panne ?

18 janvier 2016 Paroles d'expert

Le coup de la panne, ça peut arriver à tous les motards, n’importe où et n’importe quand. Pour de pas céder à la panique, ni être pris au dépourvu en cas de panne, voici ce qu’il faut faire.

A avoir toujours avec soi

Il est impératif d’avoir toujours sur soi sa carte d’assistance où figurent les numéros à contacter en cas de souci, ainsi que sa carte verte, deux documents indispensables en cas de panne. Un motard prévoyant aura enregistré dans le carnet de contact de son portable le numéro de l’assistance dépannage de son assurance, qui est également le plus souvent présent sur la carte verte des assurés ayant souscrit la garantie assistance.

Les premiers gestes

Si la panne arrive sur une autoroute ou une voie rapide, la première chose à faire est d’allumer ses feux de détresse et de garer le deux-roues sur la bande d’arrêt d’urgence, le plus à droite possible. Il est plus prudent que le motard se mettre à l’abri de l’autre côté de la glissière de sécurité. Depuis le 1er janvier 2016, il est obligatoire de se vêtir d’un gilet réfléchissant, sous peine d’amende.

Ce qu’il ne faut pas faire

Il est fortement déconseillé de faire du stop sur le bord de la voie où est immobilisée la moto. Elle ne doit pas être abandonnée plus que le temps nécessaire pour aller et revenir de la borne d’appel d’urgence, sous peine de la retrouver à la fourrière ou même de se la faire voler.

Qui appeler ?

Si la moto tombe en panne sur l’autoroute ou sur une voie rapide, la première chose à faire est de demander de l’aide à une borne d’appel d’urgence (celles-ci sont espacées tous les 2 kilomètres environ).
Si le deux-roues tombe en panne sur une route de campagne, le motard peut contacter son assistance qui se chargera d’appeler et d’envoyer sur place un dépanneur. La plupart des assurances proposent une assistance dépannage. Etant parfois optionnelle, le mieux est de vérifier sur votre contrat que vous bénéficiez de cette prestation.

Articles associés